Parce qu’un projet qui réussit est un projet bien préparé, structuré et piloté, la société CAP ASEN, spécialisée dans le "Conseil, AMOA, Projet, en Architecture des Services Numériques", vous propose une prestation de services sur-mesure d’assistance à maîtrise d’ouvrage, et plus particulièrement en ingénierie des exigences et des tests, pour la transformation digitale de votre entreprise.

Les missions de l’AMOA

Aujourd’hui les systèmes informatiques évoluent très rapidement pour prendre en compte les nouvelles opportunités technologiques. Tout devient « numérique » et les logiciels interviennent dans tous les domaines métiers : finance, transport, énergie, santé… et même pour l’école. Les flux de données augmentent de façon exponentielle.

CAP ASEN AMOA

 

Délivrer un nouveau produit ou service, fiable, performant, adapté précisément aux attentes utilisateurs et au mieux de l’état de l’art dans le délai et budget considéré, est vital pour une entreprise.

 

 

De mauvaises spécifications créent un risque majeur d’échec du projet

Selon l’organisme PMI (Project Management Institute) qui a réalisé une étude fin 2011 auprès de plus de 1000 professionnels de la gestion de projets, en moyenne 36% des projets n’atteignent pas leurs objectifs métiers initiaux.

Selon les études « The Chaos Report » de Standish Group International, en 2010, 21% des projets sont en échec, 42% sont « challengés » (dépassement des charges ou des délais, non-respect du cahier des charges initial) et seuls 37% réussissent pleinement.

Les principaux motifs d’échecs sont, selon cette étude :

  • Des exigences incomplètes (13,1%),
  • Un manque de participation des utilisateurs (12,4%),
  • Un manque de ressources (10,6%),
  • Le changement des exigences en cours de projet (9,9%).

Inversement les principaux motifs de succès sont :

  • La participation des utilisateurs (19%),
  • Un énoncé précis des exigences (15%),
  • Des attentes réalistes (10%).

Des exigences mal définies font exploser le coût global du projet !

Une autre étude menée par l’IEEE, démontre que le coût d’une modification du projet est environ 10 fois plus élevé quand elle doit être mise en œuvre à la phase de conception par rapport à la phase de spécification. Ce coût augmente exponentiellement à la phase de test (90 fois) ou pire encore lors de la phase d’exploitation (800 fois).

L’ingénierie des exigences

Le rôle premier de l’AMOA : mettre en place un référentiel d’exigences
L’AMOA (Assistance à Maitrise d’Ouvrage) travaille en étroite collaboration avec le donneur d’ordre (la MOA, maîtrise d’ouvrage), ses équipes et ses clients utilisateurs pour recueillir, analyser et prioriser les besoins et contraintes exprimés. Cette base d’information lui permet de rédiger les exigences fonctionnelles et non-fonctionnelles, respectant un format précis, forgeant ainsi les spécifications du produit ou service. Cette étape est cruciale pour minimiser le coût et le délai de développement et garantir la satisfaction des utilisateurs finals.

Le rôle de l’AMOA se poursuit tout au long de la vie du projet
Quand les spécifications sont écrites, il est alors nécessaire d’identifier l’entreprise qui sera capable de fournir (ou développer) ce produit ou service. Une autre mission de l’AMOA est l’accompagnement du MOA dans la sélection de son fournisseur (MOE, maitrise d’œuvre).

L’AMOA rédige ainsi un ensemble documentaire constituant un appel d’offres en s’appuyant sur le cahier des charges et en respectant le code des marchés du métier. L’AMOA procède au dépouillement des réponses, les classe selon les critères préalablement définis, et fournit son analyse au MOA, qui décide alors de la sélection du fournisseur.

Lorsque le MOE est sélectionné, l’AMOA organise la supervision de la réalisation en mettant en place en particulier un comité de pilotage. Au travers de métriques, de tests partiels et des réunions de suivi, l’AMOA vérifie l’avancement du projet et en informe le MOA. Si nécessaire, en cas de problèmes rencontrés avec le MOE, le processus d’escalade préalablement défini lors de l’appel d’offre, est activé.
Lorsque le MOE a terminé la réalisation, celle-ci est vérifiée au cours d’une phase de recette d’acceptance, sur la base d’un cahier de recette et de critère de bon fonctionnement préalablement définis, lors de l’appel d’offre.

La mission de l’AMOA peut se poursuivre en intégrant la formation et/ou le support des utilisateurs au nouveau produit, service. De même, l’AMOA peut se voir confier le pilotage de la maintenance corrective et/ou évolutive.

 

› Glossaire de l’AMOA